lettre 4 ter / S. Lefebvre

Aller en bas

lettre 4 ter / S. Lefebvre

Message par Lefebvre Sabine le Sam 11 Avr - 0:41

18
4. J’ai deux fois triomphé par ovation et j’ai trois fois célébré un triomphe
curule. J’ai été salué vingt et une fois du titre d’imperator, le Sénat me décernant
plusieurs autres triomphes, que j’ai déclinés. J’ai déposé au Capitole les lauriers de
mes faisceaux, après avoir accompli les vœux que j’avais formulés pendant chaque
guerre. Pour des succès remportés par moi ou par mes légats, sous mes auspices,
tant sur terre que sur mer, le Sénat a décrété 55 fois des actions de grâce aux dieux
immortels. Quant aux jours pendant lesquels ont été célébrées ces actions de grâce
en vertu d’un sénatus-consulte, ils ont été 890. Dans mes triomphes, 9 rois ou
enfants de rois ont été conduits devant mon char.
J’ai été consul 13 fois quand j’écris ce texte, et me trouve dans la 37e
année de la puissance tribunicienne.
5. La dictature qui me fut conférée par le Peuple et par le Sénat, en mon
absence et en ma présence, sous les consuls Marcus Marcellus et Lucius Arruntius
(22 a.C), je ne l’ai pas acceptée. Je n’ai pas refusé la responsabilité de l’annone, lors
de la pénurie aigue de blé ; et je l’ai gérée de telle manière qu’en peu de jours, par
mes subventions et par ma sollicitude, j’ai libéré la cité tout entière de la peur et du
danger qui s’étaient manifestés. Le consulat annuel et perpétuel qu’on me conféra
alors, je ne l’acceptai pas non plus.
6. Sous les consuls Marcus Vinicius et Quintus Lucretius (19 a.C.) puis
Publius et Gnaeus Lentulus (18 a.C.), et une troisième fois sous les consuls Paullus
Fabius Maximus et Quintus Tubero (11 a.C.), quand le Sénat et le Peuple romains
furent unanimes pour me proposer de m’élire seul curateur des lois et des mœurs,
avec un pouvoir suprême, je n’ai accepté aucune magistrature qui me fut conférée à
l’encontre de la coutume ancestrale. Les tâches que le Sénat voulait alors me faire
accomplir, je les réalisai en vertu de ma puissance tribunicienne, et pour ce pouvoir,
j’ai demandé moi-même au Sénat et obtenu cinq fois un collègue.
7. J’ai été triumvir pour restaurer la République pendant dix années
consécutives. J’ai été prince du Sénat, jusqu’au jour où j’écris ceci, pendant quarante
ans. J’ai été grand-pontife, augure, membre des quindécemvirs des rites sacrés,
membre des septemvirs épulons, frère arvale, sodalis Titius, fétial.
8 Pendant mon cinquième consulat (29 a.C.), sur l’ordre du Peuple et du
Sénat, j’augmentai le nombre des patriciens. J’ai trois fois révisé la liste du Sénat. Et
pendant mon sixième consulat (28 a.C), j’ai fait le recensement du peuple avec
Marcus Agrippa comme collègue. Après quarante-deux ans d’interruption, j’ai célébré
à nouveau le lustrum. Lors de ce lustrum ont été recensés 4 063 000 citoyens
romains. Ensuite, sous les consuls Gaius Censorinus et Gaius Asinius (8 av. J.-C.),
alors que je disposais d’un imperium consulaire, je célébrai seul le lustrum pour une
deuxième fois ; lors de ce lustrum furent recensés 4 233 000 citoyens romains. Et
sous les consuls Sextus. Pompeius et Sextus. Appuleius (14 ap. J.-C.), alors que je
disposais d’un pouvoir consulaire, avec mon fils Tibère César comme collègue, je
célébrai le lustrum pour une troisième fois. Pendant ce lustrum furent recensés 4
937 000 citoyens romains. Par de nouvelles lois, votées sur mon initiative, j’ai
ranimé de nombreuses coutumes de nos ancêtres, qui avaient déjà tendance à
disparaître dans notre génération, et j’ai laissé moi-même sur beaucoup de points à
la postérité des exemples à imiter.
9. Le Sénat a décrété que tous les 4 ans des vœux pour mon salut
fussent formulés par les consuls et les prêtres. En acquittement de ces vœux, tantôt
les 4 plus éminents collèges de prêtres, tantôt les consuls ont célébré de manière
répétée, de mon vivant, des jeux. En outre, à titre privé et par municipes, tous les
citoyens ont fait unanimement et sans relâche dans tous les temples des
supplications pour ma santé.
10 Mon nom fut inclus en vertu d’un sénatus-consulte dans l’hymne des
saliens, et on sanctionna par une loi que je serais à jamais sacro-saint et que, tant
que je vivrais, je détiendrais la puissance tribunicienne. Devenir grand-pontife à la
place de mon collègue vivant, je le refusai, bien que le Peuple voulût m’attribuer ce
sacerdoce que mon père avait détenu. Et ce sacerdoce, je l’ai reçu après un certain
nombre d’années, sous les consuls Publius Sulpicius et Gaius Valgius (12 a.C), quand
celui qui l’avait occupé à la faveur des troubles de la guerre civile était enfin mort.
Une foule telle qu’on n’en avait jamais vue à Rome avant ce jour, semble-t-il, afflua
alors de l’Italie tout entière pour participer à mes comices.
11. Le Sénat consacra pour mon retour un autel de Fortuna Redux devant
le temple de Honos et de Virtus près de la porte Capène. Il prescrivit aux pontifes et
aux vierges Vestales de célébrer sur cet autel un sacrifice anniversaire, le jour où je
revins de Syrie dans la Ville, sous les consuls Quintus Lucretius et Marcus Vinucius
(19 av. J.-C.). Et il appela ce jour Augustalia, d’après mon surnom.
12. À l’invitation du Sénat, la même année, une partie des préteurs et des
tribuns de la plèbe, a été envoyée en compagnie du consul Quintus Lucretius et des
hommes les plus éminents, à ma rencontre en Campanie ; à ce jour, un tel honneur
n’a jamais été accordé à personne d’autre que moi. Quand je revins d’Hispanie et de
Gaule à Rome, sous les consuls Tibère Néron et Publius Quintilius (13 av. J.-C.), après
avoir accompli avec succès les affaires dans ces provinces, le Sénat décida qu’il
fallait consacrer pour mon retour un autel de la Pax Augusta auprès du Champ de
Mars. Il prescrivit que les magistrats, les prêtres et les vierges vestales y célèbrent
chaque année un sacrifice.
13. Le temple de Janus Quirinus, dont nos ancêtres ont voulu qu’il fût
fermé quand la paix était acquise par des victoires dans tout l’empire du Peuple
romain sur terre et sur mer, ce qui, avant que je naquisse, n’était arrivé d’après la
tradition que deux fois en tout depuis la fondation de la ville, le Sénat a décidé trois
fois sous mon principat de le fermer. [---]
34. Pendant mon sixième et mon septième consulat (28 et 27 a.C), après
avoir éteint les guerres civiles, étant en possession du pouvoir absolu avec le
consentement universel, je transférai la république de mon pouvoir dans la libre
disposition du Sénat et du Peuple romain.
35. Lorsque je gérais mon treizième consulat (2 av. J.-C.), le Sénat et
l’ordre équestre, ainsi que le Peuple romain tout entier, m’ont donné le titre de père
de la patrie et ont décidé que ce titre serait gravé dans le vestibule de ma maison,
dans la Curie et au Forum Auguste, sous le quadrige qui m’a été élevé en vertu d’un
sénatusconsulte. J’ai 76 ans au moment où je rédige ce texte .
Res gestae divi Augusti. Hauts faits du divin Auguste,
(trad. J. Scheid légèrement modifiée)


19
1) À Cn. Pompeius Magnus, fils de Cnaeus, imperator, trois fois consul
Corpus Inscriptionum Iatinarum, IX, 5837 (Insciptiones latinae selectae 877) ; Auximum.

2) C. César, imperator et pontife, consul pour la cinquième fois, dictateur à vie [---]
Année Épigraphique, 1989, 684 ; Rome, 44 a.C.

3) Antoine, augure, imperator pour la troisième fois, consul désigné pour la troisième
fois, triumvir chargé de donner une constitution à l’État
Denier, RRC, n°542 ; 33 a.C.

4) L’Empereur César Auguste, fils du divin, en sa 9e puissance tribunicienne et
proconsul
AE, 1999, 915, Espagne citérieure

5) L’empereur César Auguste, fils du divin, grand pontife, salué imperator 12 fois,
consul 11 fois, en sa 14e puissance tribunicienne
CIL, VI, 701-702 ; Rome, 10/9 a.C.

6) L’Empereur César Dieu Auguste, grand pontife, bienfaiteur ancestral de tout le
monde habité, père de la patrie et du genre humain tout entier
Inscriptiones Graecae, XII, 2, 542 AE 2002, 1362, Eresos (Asie).

7) L’Empereur César Dieu Auguste, fils du dieu César
AE, 2002, 1358, Eresos (Asie)

Cool Pour l’Empereur César, fils de dieu, Zeus libérateur, Auguste, sous le préfet P.
Octavius
Inscriptiones Graecae ad res Romanas pertinentes, I, 1322 ; Egypte, 2/1 a.C.-3 p.C.
(trad. E. Bernand)

9) Livie (épouse) d’Auguste, déesse
ILS, 119, Sicile

10) Tibère César Auguste, fils du divin Auguste, petit-fils du divin Jule, pontife
suprême, consul cinq fois, salué imperator 8 fois, en sa 34e puissance
tribunicienne
AE, 1999, 951, Espagne citérieure, 32/33 p.C.

11) Tibère Claude César Auguste, Germanicus, pontife suprême, consul trois fois, en
sa 5e puissance tribunicienne, Père de la Patrie
AE, 2001, 1918 Antioche de Pisidie, Galatie, 45/46 p.C.

12) Tibère Claude César Auguste, Germanicus, revêtu de la puissance tribunicienne
pour la 12e fois, salué imperator pour la 26e fois, père de la patrie
AE, 2002, 1335, Delphes, Achaïe, 52 p.C

13) Caius César Germanicus Auguste, fils de César Germanicus, petit-fils de Tibère
Auguste, arrière petit-fils du divin Auguste, arrière arrière petit-fils du divin
Jule, père de la patrie, consul deux fois, imperator, revêtu de la puissance
tribunicienne pour la 2e fois, grand pontife
ILS, 193, Cordoue, Bétique 38-39 p.C.

14) Tibère Claude César Auguste, fils de Drusus, Germanicus, grand pontife, revêtu
de la puissance tribunicienne pour la 6e fois, consul quatre fois, imperator 11
fois, père de la patrie, censeur
ILS, 208, Feltria, Italie, 47/54 p.C.

15) Néron César, fils de Germanicus César, petit-fils de Tibère César Auguste, arrière
petit-fils d’Auguste, flamine augustale, sodalis augustal, sodalis Titien, frère
Arvale, fétial, questeur.
ILS, 182, Rome, 27/29 p.C.

16) Agrippine, fille de M. Agrippa, nièce du divin Auguste, épouse de Germanicus
César, mère du prince Caius César Auguste Germanicus
ILS, 180, Rome, 37 p.C.

17) Germanicus César, fils de Tibère Auguste, petit-fils du divin Auguste, augure,
flamine Augustal, consul deux fois, imperator deux fois
ILS, 176, , Rome, 23 p.C.

18) Drusus César, fils de Tibère Auguste, petit-fils du divin Auguste, arrière petit-fils
du divin Jules, pontife, sodalis augustal, consul deux fois, revêtu de la
puissance tribunicienne deux fois.
ILS, 168, Rome, 23 p.C.

Lefebvre Sabine
Enseignant(e)

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum