Culture politique moderne : les funérailles

Aller en bas

Culture politique moderne : les funérailles

Message par Aurélie. le Ven 24 Avr - 13:30

Bonjour, je voudrais avoir des petites précisions sur un aspect du cour de Mr Vignaud quant aux funérailles royales. Un des éléments de mon cours me semble flou et je voudrais juste savoir si j'ai bien compris les différents événements :

Nous avons vu qu'après 20 jours dans une pièce, le corps du roi va à Saint Denis, et que les cordes du cercueil sont tenues par les officiers du Parlement de Paris, et qu'en 1610, parce que Marie de Medicis a déjà fait intronisé Louis 13 par un lit de justice, les maîtres de cérémonie (des clercs) refusent de donner les cordes aux officiers laïcs parce qu'il y a déjà un nouveau roi et que ce n'est plus le roi mais un simple corps qui est présent durant la cérémonie.
(trés longue phrase pardonnez-moi)
Alors si quelqu'un peut confirmer ce que je crois avoir compris ce serait fort aimable.

Merci d'avance! Bonne vacances.

Aurélie.

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture politique moderne : les funérailles

Message par audrey ~~ think pink! ~~ le Ven 24 Avr - 17:37

Bonjour Aurélie!

Je vais essayer de t'éclairer sur ce point.

En fait, ce qu'il faut comprendre c'est bien cet incident de juin 1610, autour du corps du roi.
Henri IV n'est toujours pas enterré (il le sera le 29-30 juin). Et les parlementaires demandent à faire comme d'habitude c'est-à-dire à tenir les cordons (donc un rôle symbolique). Mais les ecclésiastiques et le maître des cérémonies leur refusent tout simplement parce qu'ils ont conscience que les parlementaires ont déjà servi! En effet, comme tu l'as dit, Marie de Médicis fait un lit de justice d'intronisation pour son fils, Louis XIII. (L'urgence est matérialisée le roi est mort le 14 et le lit date du 15!)
Les parlementaires ont donc déjà eu leur cérémonie, car pour le lit de justice on a besoin d'eux comme organisation judiciaire! (et là on est dans la pratique!)

Tout cela pour expliquer un autre fait : comme Louis XIII apparaît dans un geste de majesté avant même l'enterrement de son père, le corps politique s'est déjà incarné! Cela supprime donc ce moment de "latence" qu'il y avait à la mort du roi, donc il n'y a plus besoin de la symbolique effigie de cire. Elle disparaît à ce moment...

Je ne sais pas si j'ai été claire... Enfin, que quelqu'un rectifie si j'ai fait une erreur! Wink


Dernière édition par audrey ~~ think pink! ~~ le Mer 10 Juin - 21:04, édité 1 fois
avatar
audrey ~~ think pink! ~~
Modérateur
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 212
Localisation : Talant (21)
Date d'inscription : 24/11/2007

http://lovehistory89.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture politique moderne : les funérailles

Message par Aurélie. le Ven 24 Avr - 17:41

Merci merci ! J'avais donc bien compris Wink

Aurélie.

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 13/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture politique moderne : les funérailles

Message par Sid le Ven 24 Avr - 23:52

C'est très clair, merci Audrey.
avatar
Sid
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 163
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 04/12/2007

http://critiquesdumonde.blogs.nouvelobs.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culture politique moderne : les funérailles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum