cours du 05/05/09 de géo de l'europe

Aller en bas

cours du 05/05/09 de géo de l'europe

Message par Arkana le Mer 6 Mai - 22:38

Je sais qu'il y a des manques dans ce chapitre, mais la prof a été très vite, j'ai fais au mieux. Apparemment, les cours seront sur le web (mais elle n'a pas précisé où). Elle a dit de faire une recherche Google, en tapant département de géographie Dijon. Je pense que c'est celui ci:

http://histoire-geographie.ac-dijon.fr/spiphistoire/

C'est un site qui comporte des informations sur les heures, les modalités d'examen. Tout le monde doit passer l'oral, pour le contrôle continu concernant les bios de personnages ayant pensés ou travaillés l'Europe.

Chapitre 4: les politiques régionales européennes


Dans les cours précédants, on a vu les disparités de richesses au sein de chaque États. Maintenant l'enjeu est de comprendre comment réduire les disparités? On va s'intéresser aux disparités régionales, au sein des États dans un premier temps. En France, on a des disparités, et en 1937 Gravier publie Paris et le désert français. C'est alors la mise en place de la DATAR, de la DIACT, pour tenter de réduire ses disparités. Il y a des actions en Italie en Grande Bretagne (régions en déclin industriel) et en Allemagne aussi. On a eu des politiques régionales à l'échelle de l'Europe, pour que cela dépasse les frontières. Ces instruments arrivent à la fin des années 80, quand on a eu une vague de disparités fortes avec la fin du soviétisme. La réunification allemande n'a pas arrangé les choses, puis en 2004 et 2007, il faut compter avec l'entrée de nouveaux pays. Il y a un élargissement à de nouveaux membres.

I. Émergence et développement des politiques régionales à l'échelle européenne.

1. L'essor des politiques régionales.


• L'idée est d'avoir une meilleure répartition des richesses pour assurer une stabilité politique.
• L'équité
• la solidarité: l'Europe verse des fonds pour ceux qui en ont besoin.
On met en place des instruments. Il y a une évolution et depuis 2007, on est dans un tournant. Dans les années 70 les politiques régionales se développent, mais ensuite on a une évolution. Le traité de Maastricht en 1992, augmente le budget, on veut alors aider plus. Pour se faite, on consolide ces politiques. Or, depuis 2007, cela a été jugé inutile par un rapport d'un économiste libéral, mais nous y reviendrons. Il faut attendre les années 70 pour voir des politiques régionales et les années 75 pour la mise en place de ce qui a été appelé des Fonds régional.
Or, aujourd'hui, le marché est censé réguler les disparités. Le marché commun permet de développer des avantages comparatifs. L'Italie du Sud à des difficultés, et on décide de ne pas intervenir pas, la régulation devant se faire par le marché. Le marché va donc réguler par le biais des entreprises qui s'installent car la main d'œuvre est moins cher), or c'est théorique. Cependant, l'Italie a tout de même mis en place des politiques d'aide régionales après la guerre. Aujourd'hui, on revient sur cette théorie de régulation par le marché, elle est reprise.

2. Les objectifs des politiques régionales.


Les objectifs jusqu'en 2007, sont définies autours de 6 objectifs, mais les 2 principaux sont:
• de réduire les écarts
• de redynamiser des zones en difficultés structurelles ou qui dépendent de la pêche
etc voir sur le site
On va alors donner de l'argent par rapport à des objectifs définis. Au lieu de donner de l'argent à une région qui va redistribuer l'argent à une échelle régionale, on va cibler dans telle zone industrielle, etc. On va orienter les reconversions. On a des objectifs, et on va donner de l'argent pour que les régionaux puissent répondre à des objectifs.
Pour les régions qui sont concernées par les fonds structurels avant 2007, on parle « d'éligibilité », mais il faut savoir quelles sont les modalités de cette éligibilité. Il a d'abord fallu harmoniser l'Europe, et on l'a fait un créant un maillage spécifique ou les NUTS (Nomenclature Territoriale d'Unité Statistiques) qui vont permettre d'avoir un découpage administratif au niveau de l'Europe. Il y a des districts, des comtés etc, cela dépend des pays. On a mis en place des niveau: NUTS 5 et 4 correspond aux communes et aux cantons en France. NUTS 3 correspond aux départements en France et aux Kreise? en Allemagne, en Comtés au Royaume Uni. Le NUTS 2 correspond aux régions en France, aux districts en Allemagne. Les NUTS 1 sont les länder en Allemagne.
Au niveau des NUTS 2, il y en a 268 dans l'UE a 27. Ils représentent 268 zones régionales. Quels sont les critères de ces zones? Les critères sont par exemple le PIB par hab. Ce qui apparaît c'est que les régions éligibles sont éligibles pour l'objectif 1, c'est à dire les régions en rouge, car le PIB par hab est alors inférieure de 75% à la moyenne européenne. Ces régions peuvent bénéficier d'aides qui peuvent servir aux éléments de bases (comme les routes), ou encore d'informations (cela peut concerner les ressources humaines qui vont aider à investir dans les entreprises). En 2000-2006, plusieurs régions en dépendent selon les objectifs. Les régions en rouge ont plus d'aide. Les objectifs 2 sont en bleu foncé. Ceux qui ne bénéficie pas des aides sont tous dans l'arc de Lyon, des Pays Bas, de l'Allemagne. A l'inverse, on a des régions qui bénéficient de ces fonds. Par exemple, l'Espagne, le Portugal, l'Italie, ou la Grèce. Les régions éligibles pour recevoir de l'argent évolue aussi. Certaine qui en ont reçu n'en reçoivent plus aujourd'hui, et sont dites en transition. L'UE a beaucoup donné, notamment en Irlande par ex, qui est une zone de transition en violet-rouge. C'est aussi le cas de la Corse. On donne encore de l'argent, mais moins. Avec l'élargissement des pays d'Europe de l'Est, les écarts se sont accrus. Il a fallu redéfinir les critères d'éligibilité. Les régions des Etats membres ont besoin de moderniser les infrastructures. Parfois, entretenir une route coûte plus cher que la construction même: c'est la réhabilitation que ni l'État, ni les investissements privés ne peuvent couvrir. Donc l'UE investie par le biais des politiques régionales. Aujourd'hui, on parle de politique de cohésion, financée par des fonds structurels.
Depuis 2007 la programmation pluriannuel programme un budget pour la PAC, et les politiques de cohésion. Aujourd'hui, il reste seulement 3 objectifs:
• Convergence (on ne sait pas trop ce que ça veut dire: aller dans le même objectif?)
• Compétitivité et emploi: il vise à renforcer l'emploi, l'attractivité des régions. Avant, il s'agissait de redynamiser les zones en difficultés. Modification.
• Coopération internationale: cela existait déjà sous une initiative communautaire.

Pourquoi de nouveau objectifs? Car un rapport a été fait pas un économiste libéral dans le début des années 2000, son évaluations préconise de réévaluer les politiques d'aide (c'est à dire revoir le budget) au détriment de la PAC, et des politiques de cohésion qui sont jugées inutiles, voir même néfastes. Il a basé son rapport sur les priorités de la stratégie de Lisbonne. Voir l'ouvrage de Devret? qui s'intitule l'Histoire des politiques régionales. Les aides seront attribuées à l'État et redistribuées selon les régions. C'est la fin de la cohérence nationale pour la répartition des fonds. On va alors viser des secteurs à l'échelle de l'État, et distribuer l'argent. Michel Barnier a été indigné par le rapport d'évaluation. Les conséquences du rapport sont l'apparition de nouveaux objectifs, on va recalculer les régions éligibles. Certaines régions ne vont plus bénéficier de ces fonds. Autres conséquences les nouveaux membres ne vont pas bénéficier du même effort qui avait été auparavant fourni aux (anciens) nouveaux membres (Grèce, Espagne...) Ces régions sont plus pauvres que celles entrées en 2000, mais elles reçoivent moins d'aides. En 2000, 242 euros par habitant et par an, or aujourd'hui, le montant est de 162 euros. On donne donc moins d'argent. On mise lus volontiers sur des régions déjà attractives et riches, on va avoir des zones rurales en difficultés qui bénéficiaient auparavant de donations, et qui doivent aujourd'hui répondre à la compétitivité de l'emploi, sinon on ne les aide plus. Les secteurs compétitifs reçoivent de l'argent. Les écarts vont donc se creuser.

II. Les instruments et les projets des politiques...

1. ?

2. Exemples.

Plusieurs programmes sont financés par le FEDER. En Bourgogne, il y a un programme depuis 2007: Compétitivité régionale et emplois. Le programme opérationnel de Bourgo de gne coûte 700 000 millions d'euros. La participation au niveau national et une contribution de la communauté européenne de plus de 180 millions d'euros. Dans ce programme opérationnel on des objectifs, qui porte sur la population de la région, la compétitivité. Les régions doivent être attractives. On a des objectifs qui font appel à des projets. Qu'est ce qu'on peut proposer pour dynamiser la région? On a donc des appels à projets sur la qualité de l'eau, l'alternative à la route. Couverture numérique, investissements... Projets de la plateforme multimodale à Gron (89). Dans le parc naturel du Morvan, on a répondu à des appels à projets, pour valoriser la recherche. Base nautique par ex, financer par le FEDER. Couverture numérique, investissements dans les petites et moyennes entreprises.
Le citoyen a mieux accueillis le rattrapage des régions du Sud. Meilleur acceptation pour les pays méditerranéen. Aujourd'hui, il a une vision brouillée. Pourquoi donner autant d'argent à la Roumanie etc, pour rattraper le retard économique? Le principe de l'aide, de l'équité, n'est plus vraiment admis du fait du rapport. Perte de cohésion. Les choses ne sont pas faites pour convaincre les cohésions. Cela permet d'aider certaines régions. Aujourd'hui, les politiques nationales de cohésions sont dites facultatives, cet argent n'est plus garantie. Il se peut qu'après 2013, cela ne transparaisse plus dans le budget. Beaucoup sont donc pour la disparition de ces politiques.
avatar
Arkana

Féminin
Nombre de messages : 69
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 24/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: cours du 05/05/09 de géo de l'europe

Message par pinus le Jeu 7 Mai - 21:13

Effectivement les cours sont en ligne mais sur le site http://www.geographiedijon.fr , il faut aller sur "vie du département" puis enseignant, choisir Anne Cadoret, L2 enseignement Géographie de l'Europe, et il y a les cours. En ce qui concerne la modalité des examens, pour le moment il n'y a rien sur ce site.
Sinon, merci pour le cours.

pinus

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 14/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: cours du 05/05/09 de géo de l'europe

Message par Arkana le Ven 8 Mai - 0:27

Ah d'accord, merci beaucoup!
avatar
Arkana

Féminin
Nombre de messages : 69
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 24/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: cours du 05/05/09 de géo de l'europe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum