le boulangisme...

Aller en bas

le boulangisme...

Message par morvy le Mer 2 Jan - 18:51

Bonne année à tous pour commencer !!!

Je travaillais ma contempo et je me demandais si quelqu'un pouvait m'expliquer en quoi consiste ce mouvement du boulangisme. En effet je n'arrive pas à percevoir son rôle dans la république.
Qui est Boulanger, d'où sort-il, pourquoi une telle montée, de quel côté se place-t-il, etc...
je vous remercie bien par avance!

Very Happy Very Happy Very Happy
avatar
morvy

Féminin
Nombre de messages : 44
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 22/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le boulangisme...

Message par bernie le Mer 2 Jan - 21:48

Je ne sais si cela pourra t'aider, mais voici ce qui nous a été dit sur Boulanger par mon prof de TD, il s'agit d'une partie de cours sur les grandes crises et la contestation du régime (1880-1902)

1. Du ministre populaire...

Boulanger (1837-1891) a fait ses études à Nantes, au cours desquelles il rencontre Clémenceau, puis il entre à Saint Cyr, d'où il sort officier d'infanterie. A partir, de ce moment, il participe aux pacifications en Algérie, dans la région de Kabylie, ainsi qu'à la campagne en Italie. Lors de la guerre franco-prussienne, Boulanger devient colonel. Ce sont tous ces évènements qui l'ont fait connaître. La Commune venant, il participe à la répression, chose paradoxale, pour quelqu'un qui se revendique homme radical. Enfin, ce n'est qu'en 1881, que Boulanger, accède au titre de Général.

Tout commence le 7 janvier 1886, lorsque Boulanger se voit attribuer le portefeuille du ministère de la guerre. depuis cette date, le ministre devient très populaire, notamment aux yeux des soldats. En effet, il leur autorise le port de la barbe, et les repas des soldats se voient améliorés grâce à l'apport de morue. Puis ce ministre démagogique parvient à séduire les foules en jouant sur la fibre patriotique. Tous ses efforts se soldent par une revue triomphale en 1886. D'autre part, ce ministre se donne une image radicale, puisque lors de la grève des mineurs de Decazeville, il demande que le mouvement ne soit pas sévèrement réprimé. Cette popularité, qui semblerait inébranlable, oblige, Globet, charger de former un nouveau gouvernement en décembre 1886, a reconduire Boulanger aux fonctions de ministre de guerre.

en avril 1887, la France est victime d'un incident à sa frontière avec l'Allemagne; il s'agit de l'affaire Schaebelé, cet homme est arrêté pour espionnage alors qu'il traversait la frontière. suite à cet évènement, un ultimatum est lancé à l'Allemagne. cette affaire vaudra au général Boulanger le surnom de "général Revanche", parce qu'à cette occasion, il se déclarait prêt à décréter un mobilisation générale. Mais cette attitude trop réactionnaire lui est nuisible parce qu'en mai 1887, il est écarté du ministère

2. ... Au chef de parti antiparlementaire

Bien que Boulanger ait été renvoyé du ministère, l'homme se rend compte qu'il dispose d'un très fort soutient populaire, notamment vers l'extrême gauche de l'échiquier politique: les blanquistes et la ligue des patriotes fondée par Jules Déroulède.
Se méfiant de cette popularité persistante envers ce personnage, le gouvernement décide d'éloigner Boulanger en l'envoyant à Clermont Ferrand. Ce transfert est source d'une manifestation à la gare de Lyon, qui se solde par un échec (les manifestants ont tout tenté pour que ce transfert ne soit pas effectué). Cette mobilisation pour sa personne, motive Boulanger a créer son propre parti: le Parti national, qui prend pour cible la République et qui revendique le slogan suivant: "dissolution-constituante-révision". on parle de césarisme, parce que dans son action, émerge la volonté de créer un pouvoir individuel.
Ce parti antiparlementaire reçoit le soutient Orléaniste, lui permettant ainsi de se présenté successivement aux élections partielles en 1888.
Le 27 janvier 1889, ont lieu les élections partielles à Paris. Lors de celles-ci, Boulanger fait un coup d'éclat. Ses partisans l'incite alors au coup d'Etat, mais Boulanger refuse, étant persuadé d'une victoire aux élections générales de septembre 1889. Mais le succès ne lui sourira pas puisque les républicains se ressaisiront. ( 42 sièges pour les boulangistes, 366 pour les républicains, 168 pour la droite conservatrice)
Ses diverses attaques à la République lui couteront un procès pour atteinte à la sureté de l'Etat. Dès lors, il s'enfuit en Belgique.
en septembre 1891, il se suicide.

LA conséquence politique: l'extrême gauche va se scinder en deux, d'une part les socialistes, et d'autre part les nationalistes et antisémites formant une extrême droite

Voilà...
avatar
bernie

Féminin
Nombre de messages : 26
Localisation : Sennecey-le-Grand
Date d'inscription : 19/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le boulangisme...

Message par morvy le Mer 2 Jan - 21:55

Donc si je comprends bien ce ministre a été inscité à former un gouvernement par un coup d'état pour contrecarrer les républicains? mais pourquoi était-il soutenu par l'extrême gauche? et aussi j'ai pu lire qu'il était le personnage "phare" des ligues d'extrême droite donc je comprends pas tout... Ton info m'a éclairée mais pas assez je crois, faut que je cherche d'autres trucs! en tout cas merci beaucoup!!
rabbit rabbit
avatar
morvy

Féminin
Nombre de messages : 44
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 22/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le boulangisme...

Message par bernie le Mer 2 Jan - 23:43

ce ministre n'a pa s pu former de gouvernement puisqu'il n'a jamais été président du conseil, seuls les hommes qui ont cette fonction le peuvent. en revanche quand je parlait de coup d'Etat, c'est parce que lorsqu'il a été démis de ses fonctions en tant que ministre de la guerre, il a commencé à se présenté à diverses élections dans toute la France. Or suite à son succès lors des élections partielles à Paris (27 janvier 1889), tous ses partisans souhaitaient qu'il fasse un coup d'Etat

Il était soutenu au départ par l'extrême gauche parce qu'il se revendiquait comme un homme du parti radical: il a côtoyer Clémenceau, mais ce dernier c'est rendu compte qu'au fil de l'ascension de Boulanger, ce général devenait dangereux

personnage "phare" des ligues d'extrêmes droites parce qu'il revendiquait des idées nationalistes. Normal, que tu ne comprenne pas tout parce que Boulanger est un personnage paradoxal, il jouait sur ces deux tableaux: un côté radical et un côté nationaliste très poussé
avatar
bernie

Féminin
Nombre de messages : 26
Localisation : Sennecey-le-Grand
Date d'inscription : 19/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le boulangisme...

Message par Sid le Jeu 3 Jan - 0:04

son programme aux élections étaient si vague qu'il rassemblait tous les mécontents, d'où sa victoire. Seulement après, les réformes qu'il engagea ne pouvaient pas plaire à la multiplicité d'opinion que formaient ses partisans, d'où sa chute.
avatar
Sid
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 163
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 04/12/2007

http://critiquesdumonde.blogs.nouvelobs.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le boulangisme...

Message par morvy le Jeu 3 Jan - 0:27

ah ok donc il jouait à la fois sur deux tableaux politiques si je puis dire mais sur un même front commun, le fait qu'il rassemblait tous les mécontents. Du coups ces derniers l'encourageaient et étant donné sa prise de position par la suite n'a plus été suivi par tous, d'où sa décadence? mais son idée de réforme militaire a été réalisée par la suite je crois ? celui du service militaire de 3 ans?
avatar
morvy

Féminin
Nombre de messages : 44
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 22/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le boulangisme...

Message par Sid le Jeu 3 Jan - 0:30

La réforme de la guerre est mise en place au moment où il est Ministre de la Guerre en 86, c'est à dire avant qu'il soit écarté et avant les élections partielles de 89.
avatar
Sid
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 163
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 04/12/2007

http://critiquesdumonde.blogs.nouvelobs.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le boulangisme...

Message par morvy le Jeu 3 Jan - 0:34

t'es sur? j'ai noté en 1913 pour ma part!
avatar
morvy

Féminin
Nombre de messages : 44
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 22/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le boulangisme...

Message par Sid le Jeu 3 Jan - 1:32

Je vérifie..
avatar
Sid
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 163
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 04/12/2007

http://critiquesdumonde.blogs.nouvelobs.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le boulangisme...

Message par Sid le Jeu 3 Jan - 1:34

Il meurt en 1891, donc...
avatar
Sid
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 163
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 04/12/2007

http://critiquesdumonde.blogs.nouvelobs.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le boulangisme...

Message par morvy le Jeu 3 Jan - 13:41

ouè... ou alors ça a été mis en place en 1886, puis annulé et remis en place en 1913 !
enfin bref peu importe, ce que je voulais savoir a été dit!merci encore!
avatar
morvy

Féminin
Nombre de messages : 44
Localisation : Nevers
Date d'inscription : 22/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le boulangisme...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum