Exposé sur les corporations partie 2

Aller en bas

Exposé sur les corporations partie 2

Message par Hugosis le Ven 9 Mai - 18:47

Bonjour à tous Very Happy , je sais que c'est un peu tard pour commencer de participer au forum mais bon, mieux vaut tard que jamais. Etant donné que j'avais été un peu vite sur la fin de l'exposé avec les corporations dans le groupe 5, et que n'avais pas fini sur les réformes alors j'ai pensé ça pourrait être utile à certains pour les révisions qui doivent vous préoccuper actuellement.

II)2)Les avantages des corporations

Les communautés d'arts et métiers servent tout d'abord de relais pour les pouvoirs publics, en fait de l'autorité royale ou seigneuriale, qui leur déléguent des compétences variées en matière civile ou économique moyennant une contrepartie financière. Elles empêchent les concentrations des moyens de production et ont donc un rôle qu'on pourrait qualifier de répartition des hommes et de leurs activités. De plus les corps de métiers assurent l'approvisionnement des villes.En les contrôlant le pouvoir contrôle ainsi la régularité de la production.

Les compagnonnages constituent les Devoirs défendant les intérêts des salariés semblales à nos syndicats actuels contre les abus de certains maîtres. On a la reconnaissance d'une formation d'apprenti d'un corps de métiers corporés reconnus dans tout le royaume.

Les ressources des communautés, constitués par les amendes imposées par la police de métier (Les syndics composés des jurés sont des administrateurs de la communauté et visite les maîtres afin de suivre le règlements fixés) ainsi que certains droits, ces ressources sont utlisées pour la défense de la communauté contre d'autres corps ou autres personnes, ou pour racheter de nouveaux offices susceptibles d'empiéter sur les affaires de la communauté. De plus les communautés d'arts et de métiers participaient à la désignation des députés des Etats généraux ainsi qu'aux corps municipaux.
Les corporations ont aussi un rôle social. Elles renforcent les liens entre les membres de ces corporations. La charité corporative est active. Elles sont animées par l'idéologie du bien commun, d'inspiration thomiste (Philosophe Saint Thomas d'Aquin). De plus l'artisan à le devoir de bien servir le public. Les corporations sont liées aux confréries de métiers correspondants servant , qui seront supprimés en 1776.


III)Les réformes du corporatisme

1)Le chemin jusqu'à 1776

A) Les inconvenients et les critiques

L'organisation corporative est de plus en plus contestée et beaucoup y voient un frein au développement économique. On assiste au cours du XVIII° siècle à un essor d’activités non encadrées par les corporations dans le secteur de l’économie nouvelle, notamment dans les mines et l’industrie comme nous l'avons vu.
Les exigences du pouvoir royal, qui fait de la création d'offices un expédient fiscal courant, et les incéssantes opposition des corps les uns aux autres provoquent le permanent endettement de nombre de communautés, au demeurant mal gérées, contraintes de vendre des rentes pour se procurer de l'argent frais, et payer par la suite de lourds arrérages qui coulent leur trésorie. De plus ce système loin sans défaut voient apparaîte de nombreux abus : maîtrises réservées aux fils de maîtres, charges de jurés monopolisés par certaines familles, dettes excessives, droits d'entrées exhorbitants réservant l'entrée aux plus riches, réglements trop protectionnites étouffant la concurrence, un état d'esprit hostile aux innovations parfois etc. Les contestations de la seconde moitié du siècle contre les jurandes les accuse de faire monter les prix et de paralyser la production. Ces attaques viennent des milieux physiocratiques et économistes. L'esprit du libéralisme les inspire (l'écossais Adam Smith publie en 1776, Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations avec l'idée que tout se passait comme si une «main invisible» organisait les échanges et harmonisait les intérêts individuels et collectifs, soutenue par Montesquieu ou David Hume) ; ainsi que l'école physiocratique de Quesnay qui a popularisé à l'époque la phrase « Laissez-faire les hommes, laissez passer les marchandises».


B) Turgot et ses mesures

TURGOT devient le contrôleur général des finances à l’avènement du roi Louis XVI en 1774. C’est un physiocrate qui est convaincu de la nécessité de la libre circulation des richesses et de la liberté d’entreprise( opposé de Colbert et du mercantilisme qui lui était cher).(A noter que Vincent de Gournay,inspirateur de Turgot, et Turgot lui-même sont souvent assimilés à l'école physiocratique, mais ils pensent au contraire que les manufactures et le commerce sont générateurs de richesses)
En février 1776, Turgot, le ministre libéral du roi supprime les corporations par le biais d'un édit royal, suivis de 5 autres engageant des réformes majeures, notamment fiscales. Dans le préambule au décret sur les jurandes, il fixe comme principe le droit de chaque homme pour travailler, sans restriction. Louis XVI et Turgot réussisse à faire passées les mesures grâce au lit de justice du 12 mars 1776, et les premières contestations venant des parlementaires apparaissent.
L'agitation provoquée par ces mesures se cristallise autour de la liberté du commerce des grains et donne lieu au printemps 1775 à la «guerre des farines»(123 émeutes dans le bassin parisien), ainsi qu'à l'opposition d'une grande partie de l'élite (du fait qu'il avait annoncé clairement vouloir supprimer les privilèges et soummettres à la taxation les 3 ordres) et des maîtres de corporations dont on bafouait la légitimité.
Turgot fut renvoyé le 13 mai par le roi. Comme le dit KAPLAN, les corporations étaient des «structures structurantes» de la vie de l'ancien régime ainsi que les garantes de l'ordre social à la manière d'une «constitution sociale» et pour l'Etat permettait «d'établir une stratégie de gouvernement, avec des normes social et économiques et créait un systéme de contrôle et de communication», et Turgot sous-estima l'impact de ses édits de 1776 mettant à bas brutalement tous ces principes.

2) Jusqu'à la disparition du système

L'Edit de août 1776 ne fut pas une simple restauration marquant le début de la fin pour les corporations, Necker procéda à une vrai réorganisation des corporations dans un esprit très proche de celui de Colbert, donc à l'opposé de Turgot. L'Etat au cours des dix années qui suivirent la disgrâce de Turgot engagea des réformes prenant le modèle parisien pour exemple pour imposer un nouveau style corporatisme plus facile à gérer, à modifier, à adapter aux besoins.
Le nouveau corporatisme vit monter de nouvelles contestations (parlements, corpo,mais aussi nouveautés, d'agents de l'Etat comme intendants, lieutenants de police). Nouveau corpo tentait de réconcilier une certaine forme de liberté d'entreprise avec une certaine contrainte corporatives(police...).L'Etat espérait que ces mesures, réglementant les corporations, empêcheraient celle-ci de décourager la concurrence et de paralyser l'innovation, et permettraient de focaliser toutes les forces de travail («sans-qualité» et professions libres compris). La plupart des mesures tournaient autour de la liquidation de la dette et la percéption des tributs imposés aux nouvelles corporations rentrant dans le projet de Necker de mettre de l'ordre dans les finances royales, de réaliser des économies pour pour réduire le déficit budgétaire.
Plus importante des lois, celle de 1777 qui commençait par confirmer la suppression des communautés existantes accusés de crouler d'abus, et voulait comme le dit Louis XVI proposer une «nouvelle donne» (nouveau corporatisme moderne, mieux réglementé, associant marchand et artisans de professions apparentées )
L'édit placait la souveraineté de toutes les corporations regroupant plus de 25 maîtres entre les mains de 10 députés.

L'édit format bien un nouveau corporatisme, du fait qu'il instituait le nouveau statut de l'agrégation qui apparaissait pour une opportunité pour des artisans indépendants de pouvoir faire parti du système corporatif, mais en même temps ce fut une remise en cause pour les anciens maîtres.
Néanmoins l'édit restait conforme aux traditions, et élipsait de traiter de points importants que furent les procédures sur le marché du travail, la formation et au traitement des apprentis, et à d'autres aspects des relations sociales du travail ainsi qu'au contrôle social interne des corporations. Les droits d'entrée sont abaissés et sont caractérisés par le roi de «modérés». L'édit d'août regroupait d'anciennes communautés, principalement entre artisans et marchands, mais cela est mal vécus à cause des rivalités qui existaient avant les réformes, et le bousculement engendré par un tel changement que les corporés voit d'un oeil mauvais. Dans les grand bastions corporatifs que sont les centres urbains beacoup n'adhérent pas à ces nouvelles communautés.

(Le 28 août 1789, un arrêt exigea des veuves d'agrégés de payer l'intégralité du prix de la maîtrise (25% pour les veuves de maîtres), mais 6 mois plus tard on révisa le paiment à 50%. En général les corporations adoptèrent leurs propres interprétations de la loi vis à vis des veuves.*)

Les réformes créèrent de nouvelles tensions :
– Agrégés VS Maîtres : Dans certaines villes les agrégés dominaient par le nombre ou la puissance résistant à l'agressivité des corporations et de la police. Dans d'autres cas , ils sont discriminés (cartels hostiles, accés au marché refusé, harcèlement...)
– Maîtres entre eux : Les vétérans contre les néophyte (Ex : Rouen où les deux branches se disputaien constamment leurs avantages)
Pour les maîtres l'édit d'août fut presque aussi secouant que les décrets de février de Turgot.
En suppimant certaines libertés des corporations(choix de recrutement, défense de leurs intérêts...), elles sont devenues tous sauf des communautés proprement-dite.
Durant la période des réformes, des contestations apparurent quant au prixd'entrée jugé encore trop élévé, et à propos du fait que la maîtrise devait être payé une deuxième fois, ce qui encouragea les maîtres à devenir agrégés. On peut jouir du statut d'agrégé et de ses avantages en n'étant pas dans une corporation, sans avoir les inconvénients des «sans-qualités». Le gouvernement décida de faire passer des mesures pour que les agrégés ne puissent pas avoir d'apprentis, signe pour les maîtres d'une grande reconnaissance, mais la dynamique étaient bien le reflet d'un réel problème. Les cahiers de doléances de 1789 témoignent du mécontentement des réformes de 1774-1784, les anciens maîtres étaient nostalgiques du «temps d'avant Turgot», la plupart des maîtres rejettaient aussi bien le libéralisme de février que le noiuveau corporatisme encadré d'août.

B) Les lois d'Allarde-Le chapelier

La nuit du 4 août et l'abolition des privilèges posaient le sort des communautés de métiers comme incertain. C'est seulement en 1791 que l'édifice du corporatisme fu officiellement détruit, en 3 séquences associer à 3 législateurs (d'Allarde, Le Chapelier, Gauvard) :

– Décret d'Allarde 2-17 mars 1791 : Il supprime les communautés de métiers et instaure le fait que les droits d'accès au métier sont alors directement perçus c'est la patente, de plus la liberté de travail est établit. Pour la réglementation du travail ça reste confus, ce qui amène des agitations ouvrières et sociale au printemps 1791 causé par un vide juridique ( en effet pas de code pénal, plus de parlements),et il y a un système de substitue qui apparaît: le Club.

– Les lois Le Chapelier : * 1er décretdu 10 mai 1791 --> Loi qui refuse le droit illimité d'expression et de réunion.
* 2ème loi des 14-17 juin 1791 --> Loi qui prohibe les coalitions ouvières et revendications salariales collectives + Réaffirmation de l'abolition des corporations.
* 3ème loi du 29 septembre 1791 --> Elle limite les activités des clubs et sociétés populaires qui s'étaient développées.
Donc ces lois dénonce l'esprit corporatif et tout ce qui rappelle celui-ci : Citation de la loi «Il n'y a plus de corporations dans l'Etat, il n'y a plus que l'intérêt général». On répond ainsi au vide juridique mais en omettant de traiter de la discipline du travail (embauche, congés...)

– Le 27 septembre c'est Gaudard un négociant lyonnais qui propose le dogme de la «liberté du commerce et de l'industrie», et cela signifie la disparition de toute réglementation économique, de nombreux problèmes de régulation sont mis sous silence au nom de la liberté et le débat de réglementation du travail est repoussé.



J'espère que ça vous aidera.
Bye
avatar
Hugosis

Masculin
Nombre de messages : 2
Localisation : Dijon et le week-end à Gueugnon
Date d'inscription : 09/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposé sur les corporations partie 2

Message par audrey ~~ think pink! ~~ le Ven 9 Mai - 22:41

HeY! Merci Hugo pour ton exposé!!! C'est vrai que c'était un peu rapide sur la fin mais...c'était "pas de votre faute" ni celle de M.Vignaud mais "celle de la SNCF!" Wink

En tout cas votre expo était bien et clair, et le coup du jeton... nikel!!! Very Happy
Je peux pas mettre le mien sur le forum étant donné qu'il n'a jamais été tapé mais entièrement rédiger à la main... par contre si il y a des questions sur les Frères des Ecoles Chrétiennes... jsuis au taquet! lol

voilà!!!

PS: au fait Hugo, comment tu as appris l'existence du forum???
avatar
audrey ~~ think pink! ~~
Modérateur
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 212
Localisation : Talant (21)
Date d'inscription : 24/11/2007

http://lovehistory89.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposé sur les corporations partie 2

Message par Hugosis le Sam 10 Mai - 11:50

Oh et bien je cherchais des infos sur internet pour les révisions et de fil en aiguille je suis tomber sur le site et me voila !!! sunny (ça va bien avec le louis XIV que t'as en avatar ce smiley tu trouves pas lol)
avatar
Hugosis

Masculin
Nombre de messages : 2
Localisation : Dijon et le week-end à Gueugnon
Date d'inscription : 09/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposé sur les corporations partie 2

Message par audrey ~~ think pink! ~~ le Sam 10 Mai - 13:34

Ok! Dommage que tu sois venu sur la fin! lol
Mais le système du forum est sympa ça serait bien que ça continue l'année prochaine...
Oui bien le smiley!!! king

Allez, tchou bonnes révisons! ^^ A mardi! (matin 8h... ça va être dur!!) j'espère que M.Vignaud sera en forme! =)
avatar
audrey ~~ think pink! ~~
Modérateur
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 212
Localisation : Talant (21)
Date d'inscription : 24/11/2007

http://lovehistory89.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposé sur les corporations partie 2

Message par Invité le Ven 16 Mai - 16:05

Pourquoi Yoann, pourquoi ?????pourquoi tu t'en vas ? No Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposé sur les corporations partie 2

Message par Maxime le Ven 16 Mai - 22:55

moi je voulais mettre l'exposé que j'ai fait avec Dorian.

Cependant les capacités de mon disque dur ne permettent pas d'enregistrer la totalité de la partie 1... faite par Dodo =)

_________________
"Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie" J.Prévert
avatar
Maxime
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 69
Localisation : Troyes/Dijon
Date d'inscription : 01/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposé sur les corporations partie 2

Message par Ben le Sam 17 Mai - 15:00

Mais Maxime tout était important !!! Laughing

Ben
Modérateur
Modérateur

Masculin
Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 27/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposé sur les corporations partie 2

Message par Yoann [gp5] le Sam 17 Mai - 20:09

tutindesbois@hotmail.fr a écrit:Pourquoi Yoann, pourquoi ?????pourquoi tu t'en vas ? No Sad

Bah si je pars ca sera surement pas pour EJE si ca continue...Mais je serais peut être sur dijon, je viendrais bien vous embêter aux CM si j'ai le temps! Very Happy

_________________


{HEELFOREVER}


InvitéN'oublies pas "les partiels sont à consommer avec modération!"
avatar
Yoann [gp5]
Admin

Masculin
Nombre de messages : 215
Localisation : Chalon/Dijon
Date d'inscription : 21/11/2007

http://lichistoiredijon.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposé sur les corporations partie 2

Message par audrey ~~ think pink! ~~ le Dim 18 Mai - 12:26

NOooooon!!!! Yoann pars pas! Comment on va faire sans toi après... Wink

Et puis...je pourrais pas gérer le forum!!! Tu connais bien mes capacités dans l'informatique... Very Happy

T'as intérêt à venir nous voir! De toute façon tu seras obligé tellement on va tous te manquer!!! Smile En tout cas bonne chance pour la suite!
avatar
audrey ~~ think pink! ~~
Modérateur
Modérateur

Féminin
Nombre de messages : 212
Localisation : Talant (21)
Date d'inscription : 24/11/2007

http://lovehistory89.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exposé sur les corporations partie 2

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum